FFSA
 
5 FEVRIER 2019 COMMUNIQUE DE PRESSE
 
 
GRAND PRIX DE FRANCE HISTORIQUE 2019
 
Départ du stand FFSA à Rétromobile
 

Officiellement présenté mardi soir à l’occasion de l’ouverture du Salon Rétromobile, le Grand Prix de France Historique, deuxième du nom, a révélé de belles et riches surprises. Le rendez-vous est pris pour les 28, 29 et 30 juin sur le circuit de Nevers Magny-Cours.

  FFSA
 
Top départ pour le GP de France Historique autour de la Ligier Matra F1 de 1977 et de son pilote de l'époque, Jacques Laffite. © DPPI
 
 

On connaissait déjà la date et la destination du deuxième Grand Prix de France Historique, programmé sur le circuit de la Nièvre comme cela avait été le cas lors de l’édition inaugurale de l’été 2017. Restait à en découvrir le programme. Une mission à laquelle ses co-organisateurs se sont attelés lors de la soirée de lancement du Salon Rétromobile par la voix de Nicolas Deschaux (Président de la FFSA), Serge Saulnier (Président du directoire du circuit de Nevers Magny-Cours) et Laurent Vallery-Masson (HVM Racing, promoteur).

Réunis sur le stand de la FFSA en compagnie d’invités prestigieux comme Jean-Pierre Jabouille, Jacques Laffite, Yannick Dalmas et Jacques Nicolet (Ligier Automotive), chacun d’eux s’est ainsi employé à lever le voile sur l’évènement phare de l’été prochain. La Ligier JS7 de Formule 1 présentée sur le stand en offrait d’ailleurs un juste aperçu…

 

Courses : l’histoire en 17 départs

 

De façon concrète, ce deuxième opus du Grand Prix de France Historique s’attachera à nouveau à exhumer les grandes heures du sport automobile mondial au travers de dix plateaux historiques qui seront prétexte à l’organisation de pas moins de dix-sept courses ! Un programme sportif solide et riche en diversité, dont la catégorie reine tiendra bien évidemment la vedette en présence des Formule 1 des années 70/80 rassemblées par le FIA Masters Historic F1 Championship. Retrouver comment les catégories monoplaces se déclinèrent au fil des décennies passera également par la présence en piste de Formule 2, Formule 3, Formule Renault et Formule Ford. Autant de plateaux pour lesquels le GP de France Historique a programmé une double prestation en course.

Au-delà de cette thématique monoplaces, hommage sera également rendu aux anciennes reines de l’endurance et des 24 heures du Mans via le nouveau plateau Masters Endurance Legends et les joyaux presque contemporains qu’il réunit. D’une époque à l’autre, ils complèteront à merveille ceux que le FIA Masters Sports Cars se charge de remettre en scène en souvenir des années 60/70.

Enfin, les GT et  voitures de Tourisme ne seront pas oubliées. Dans une dimension tout aussi internationale, leurs pilotes assureront leur part du spectacle, au même titre que les concurrents du Trophée Lotus, nouvellement invités pour fêter les 65 ans du Team Lotus.

 

Animations : les 50 ans de Ligier

 

Rendez-vous majeur sur le calendrier des plus grands meetings de compétitions « Classic », le Grand Prix de France Historique 2019 restera fidèle à l’esprit et à l’ambiance initiés deux ans plus tôt. Le public pourra se déplacer très librement sur le circuit, venir à la rencontre des compétiteurs dans un paddock volontairement ouvert et accueillant et profiter des nombreuses animations qui les attendront en marge des courses.

Vente aux enchères, bourse d’échange, village enfants et soirée musicale seront à l’ordre du jour, mais aussi de nombreuses expos de F1 et des opérations plus spécifiques dont on ne manquera pas de reparler. Au cours de ce week-end estival, les spectateurs auront ainsi le loisir de rendre hommage au team Lotus, de fêter le cinquantenaire de la firme Ligier, ou encore de voir et d’entendre rugir la Jaguar F1 V10 ex Mark Webber des années 2000 qui se lancera à l’assaut du record de la piste !

 

Horaires : Vendredi 28 juin : essais privés, libres, puis qualificatifs de 9h00 à 20h15. Samedi 29 juin : essais qualificatifs de 9h00 à 11h50, courses de 12h10 à 21h00. Dimanche 30 juin : Courses de 9h00 à 18h10. Horaires complet sur www.gpfh.fr

 

Tout au long du Salon Rétromobile il sera possible de profiter du tarif promotionnel sur le stand FFSA. Soit un pack 3 jours proposé à 45 Euros au lieu de 65 Euros.

 

 

 
 
« Terre d’événements sportifs automobiles internationaux majeurs, la France a inventé le concept de Grand-Prix et la FFSA en perpétue la tradition. Ainsi, ce Grand Prix de France historique, deuxième du nom, entre de manière pérenne dans le cercle des plus prestigieuses compétitions du genre. HVM Racing, notre promoteur sur l’Historic Tour et le Circuit de Nevers Magny-Cours, ont une fois encore œuvré main dans la main avec la fédération pour organiser l’événement phare célébrant les grandes heures de la monoplace et proposer aux passionnés et collectionneurs une grande fête du sport automobile historique. La compétition « revival » a un grand avenir en sport auto, elle vous donne rendez-vous du 28 au 30 juin prochains sur le circuit de Nevers Magny-Cours »
 
Nicolas Deschaux (Président de la FFSA)
 
 
« La première édition avait déjà été très belle, malgré les conditions météo exécrables que nous avions eu à subir. Par la qualité de ses plateaux, celle de l’été prochain se doit d’être encore un cran au-dessus. C’est le challenge que nous nous sommes fixés avec la FFSA et HVM Racing et l’aide de nos précieux partenaires ; la région Bourgogne Franche Comté, le département de la Nièvre et la ville de Nevers ».
 
Serge Saulnier (Président du directoire du circuit de Nevers Magny-Cours)
 
 
« Cette deuxième édition du GP de France Historique s’annonce encore plus complète que la première, puisque nous réuniront cette fois toutes les catégories de monoplaces, de la F1 à la Formule Ford, mais aussi les voitures de légende de l’endurance. Le spectre sera plus large qu’en 2017, avec également un nombre de courses plus important ».
 
Laurent Vallery-Masson (HVM Racing)
 
 
LA RECAP DES 10 PLATEAUX
 
FIA Masters Historic Formula One
En faisant étape à Nevers Magny-Cours à l’occasion du GP de France Historique, ce championnat international organisé sous l’égide la FIA offrira au public une belle occasion d’effectuer un grand saut dans l’histoire de la Formule 1. Il s’agira plus précisément de revivre la période des « seventies » et du début des années 80 (jusqu’à 1985) au son des V8 Ford Cosworth de plus d’une trentaine de monoplaces de l’époque. Des Lotus, Williams, Ligier, Tyrrell, Benetton, Shadow et autres F1 de cette génération dont les cockpits arborent encore les noms de ceux qui les hissèrent au sommet ; les Mansell, Jones, Andretti, Laffite, Rosberg, De Angelis, Alboreto et consorts. Leurs pilotes d’aujourd’hui s’inscriront dans leurs traces au cours des deux courses programmées le samedi et le dimanche en début d’après-midi.
 
FIA Masters Historic Sports Cars
La prestigieuse série des FIA Masters Historic ne se limite pas à la F1. Dans un autre registre, elle remet également en scène les Sport-Protos et GT qui se couvrir de gloire entre 1962 et 1974. D’autres savoureuses retrouvailles, dont les spectateurs du GP de France Historique pourront pleinement profiter durant la course d’une heure prévue le dimanche matin. Une épreuve que les pilotes auront la liberté de disputer en équipage. On y attend notamment de nombreux exemplaires de la célébrissime Lola T70.
 
Masters Endurance Legends
Aux confins de l’univers historique et de la course contemporaine, cette nouvelle série Masters Endurance Legends devrait s’avérer riche en bonnes surprises. Elle s’adresse en effet à toutes voitures qui furent éligibles dans les plus grandes courses d’endurance du globe de 1995 à 2012. Un vaste champ d’investigation dont émergera surement une affiche de très haute tenue. Le public pourra en profiter durant deux courses de 40 mn incluant un éventuel changement de pilotes.
 
International Historic Formule 2
Seule série dédiée aux monoplaces de Formule 2, l’International Historic F2 célèbre le souvenir du championnat européen dont tant d’immenses champions animèrent les courses de 1967 à 1978, la période plus particulièrement retenue pour cet hommage. Comme en F1, deux courses distinctes réuniront les March, Chevron, Ralt, Lotus et autres Brabham de ces belles années, auxquelles leurs pilotes d’aujourd’hui vouent une passion bien compréhensibles. Au hasard de grilles de départ bien fournies, il sera possible de redécouvrir les montures de pilotes aussi emblématiques de la catégorie que purent l’être Peterson, Fittipaldi, Jarier, Jaussaud ou Regazzoni.
 
Trophée F3 Classic
En 2017, les deux courses de F3 Classic du GP de France Historique avaient séduit des pilotes en provenance de l’Europe entière. Ce sera encore le cas cet été sur ce circuit de la Nièvre où les Formule 3 eurent tant d’occasions de tenir le public en haleine au cours des décennies passées. Dans le registre « Classic », ce plateau rassemblera plus particulièrement les F3 des années 70 et celles qui leurs succédèrent jusqu’en 1984. Comme un sympathique clin d’œil à l’artisanat local, on y retrouvera notamment de nombreuses monoplaces conçues par un certain Tico Martini…
 
Challenge Formula Ford Historic
Catégorie universelle âgée de plus d’un demi-siècle, la Formule Ford se décline merveilleusement bien en mode historique. Les spectateurs pourront facilement le vérifier en assistant aux deux courses qui mettront en scène une foultitude de monoplaces construites entre 1967 et 1981. Des autos aux origines et formes variées, dont les châssis accueillent un même moteur Ford Kent. Catégorie école par excellence, la Formule Ford eut le mérite de révéler de nombreux grands noms de la course automobile, Ayrton Senna compris.
 
Trophée Lotus
Nouveau venu au programme du Grand Prix de France Historique, le Trophée Lotus n’aura surement guère de mal à en conquérir le public. Depuis plus de 30 ans, il s’attache à perpétuer la gloire d’une auto très particulière : l’éternelle Lotus Seven, née en 1957 de l’esprit fécond de Colin Chapman et encore aujourd’hui produite sous d’innombrables déclinaisons de marque Caterham ! Une présence qui ne sera pas pour déplaire à Clive Chapman, le fils du créateur, également attendu à Nevers Magny-Cours avec les F1 de son team Lotus Classic.
 
Trophée Formule Renault Classic
Absente de l’édition inaugurale de 2017, la Formule Renault sera cette fois honorée avec les égards dus à sa glorieuse histoire. On la résumera en rappelant que depuis l’amorce des années 70, aucun pilote français parvenu en F1 ne fit l’impasse sur cette étape fondatrice. De Prost à Ocon, tous en fréquentèrent les courses comme un passage obligé. Sur le GP de France Historique, ce sont plus particulièrement les modèles des années 80 et du début de la décennie suivante que l’on retrouvera en action.
 
Gentlemen Drivers
Plutôt bien nommée eu égard aux pilotes qui la fréquentent, cette série rassemble un superbe panel de GT d’avant 1966. Les Jaguar type E ont ainsi pour habitude d’y côtoyer des AC Cobra, TVR Griffith, Shelby Daytona, Austin Healey 3000, Bizzarrini, Lotus Elan et autres engins fleurant bon des « sixties ». Une unique course figurera au programme du GP de France Historique, mais elle en sera la longue en durée avec son format de 1h30.
 
Pré-66 Touring Cars
En référence à cette même période d’avant 1966, les voitures dites de « Tourisme » ne seront pas oubliées. Cette fois ce sera au tour des puissantes Ford Mustang et Ford Falcon de mener le bal devant de nombreuses Ford Cortina Lotus et Mini Cooper S. L’arrivée de la course qui les rassemblera en ouverture de la journée dominicale sera jugée au bout d’une heure de ronde.
 
FFSA
Pour être définitivement retiré de nos listes de diffusion, cliquez ici.