Grand Prix de France Historique
 
2 JUILLET 2017 COMMUNIQUE DE PRESSE
 
 
GRAND PRIX DE FRANCE HISTORIQUE - JOUR 2
 
Déjà sur orbite
 

Premier du nom, le Grand Prix de France Historique a vécu son édition inaugurale ce week-end à Nevers Magny-Cours devant un peu plus de 20 000 spectateurs. Un lancement parfaitement réussi en dépit d’une météo défavorable, qui n’a heureusement pas calmé les ardeurs des pilotes, ni l’enthousiasme du public. Le rendez-vous est déjà pris pour l’édition « 2 », à l’été 2019.

  Grand Prix de France Historique
 
Le Belge Loïc Deman, pilote d'une Tyrrell de 1980, s'impose dans la seconde course des FIA Masters Historic F1. © G.Auriol
 
 

Entamé sous la pluie, le Grand Prix de France Historique s’est achevé dans les mêmes conditions ce dimanche, mais toujours dans le même esprit de communion entre le public et les concurrents. Six nouvelles courses, dont deux de F1, ont livré leur part de rêve en alternance avec des séances de démonstration réservées à d’autres F1 et monoplaces plus récentes.

« Du fait de la météo, nous sommes évidemment un peu déçus pour les spectateurs qui nous ont fait confiance, mais la promesse a été tenue. Nous avons honoré l’histoire de la monoplace et réuni en piste de quoi retracer 60 ans de Formule 1 », se félicite Laurent Vallery Masson pour le compte d’HVM Racing, « Cela a été un vrai meeting de compétitions, durant lequel il nous tenait à cœur de permettre au public de rester au plus près des compétiteurs. En cela, c’est l’ambiance des Grand Prix des années 60/70 que souhaitons continuer à entretenir ».

De son côté, Serge Saulnier, Président du Directoire du circuit de Nevers Magny-Cours, partage ce même constat positif. « Le bilan est satisfaisant à tous les niveaux. La fréquentation a été bonne et aurait même certainement été exceptionnelle sans cette météo exécrable. Nous sommes maintenant tous déterminés à ce qu’il y ait une suite à cette première édition et les idées ne manquent pas pour en assurer le développement à l’avenir ».

 
 

« J’ai vécu un week-end idéal sur ce GP de France Historique ! J’avais beaucoup de choses à apprendre en découvrant le pilotage d’une F3 des années 80 et cela s’est soldé par deux victoires. J’ai aussi profité d’un moment magique en ayant la possibilité de rouler avec cette Williams F1. J’adresse un grand merci à ceux qui m’en ont donné l’occasion »

 
Tristan Gommendy (vainqueur des deux courses de F3 Classic et participant du plateau « 90’s F1 Exhibition »)
 

EN COURSE : LE FIL DE LA JOURNEE

 

FIA MASTERS HISTORIC FORMULA ONE / COURSE 2

 

Le top 5 : 1.Deman (Tyrrell 010), 2.Lyons (Williams FW07B),3.Smith-Hilliard (Fittipaldi F5A), 4.Constable (Shadow DN8), 5.Wright (Shadow DN8), etc.

En deux mots : Sur une piste de nouveau bien humide, malgré la trop brève accalmie du début de matinée, Michael Lyons (Williams FW07B) prend le risque de ne pas s’élancer en pneus pluie à l’inverse de ses adversaires directs. Le jeune Britannique s’accroche néanmoins au commandement durant les neuf premiers tours avant de s’effacer derrière le Belge Loïc Deman (Tyrrell 010) à trois boucles de l’arrivée. Bien installé en troisième position, Frédéric Lajoux écope d’un stop and go consécutif à un changement de position dans le tour de formation, avant d’abandonner pour de bon. Le Monégasque laisse ainsi la troisième marche du podium au Britannique Max Smith-Hilliard (Fittipaldi de 1978 ex… Fittipaldi), déjà en action peu de temps dans le plateau des Sport-Protos.

 

HGPCA F1 Pré 61 et Pré 66 / COURSE 2

 

Le top 5 : 1.W.Nuthall (Cooper T53), 2.Bronson (Scarab), 3.Horsman (Lotus 18/21), 4.I.Nuthall (Alta F2), 5.Grant (Cooper Bristol), etc.

En deux mots : Le départ de la seconde course des F1 de la période 1950/1985 est donné en l’absence du vainqueur de la veille, Sam Wilson. A bord de sa Scarab à moteur Offenhauser, Julian Bronson boucle le premier tour en tête, mais s’incline aussitôt face à William Nuthall (Cooper T53), pointé sur la deuxième marche du podium samedi. Ce dernier maintient ensuite sa suprématie pour rejoindre l’arrivée avec deux secondes d’avance sur l’Américaine. Troisième d’un bout à l’autre de la course, Peter Horsman complète le tiercé gagnant du jour à bord de sa Lotus 18/21 de 1961. Maitres de ce championnat HGPCA, nos amis britanniques trustent les 11 premières places !

 

FIA MASTERS HISTORIC SPORTS CARS / COURSE

 

Le top 5 : 1.Ferrao-Stretton (Lola T292), 2.Donovan (Lola T70), 3.Rossi (Abarth Osella PA1), 4.Wright (Lola T70), 5.Gilbson (Lola T70), etc.

En deux mots : Après les qualifications, disputées vendredi sous la pluie, place à la course sur le sec. Les vingt-deux Sport-Protos et GT des années 1962 à 1974 s’élancent pour une heure et, très vite, la hiérarchie de l’avant-veille n’est plus d’actualité. Parti de la pole, Graham Wilson (Chevron B8) laisse immédiatement l’avantage à Smith Hillard (Chevron B19). Puis, c’est au tour de Diogo Ferrao (Lola T292) de prendre la course à son compte et de franchir le cap de la mi-course en tête, avant de passer le relai au réputé Martin Stretton. Deuxième à ce stade de la course, Mandredo Rossi (Abarth Osella PA1) effectue ensuite plusieurs « figures » avec la réapparition de quelques gouttes. Débarrassé de cette menace, Martin Stretton achève sa course victorieusement avec une solide avance sur la Lola T70 de Mike Donovan et l’Abarth Osella de L’Italien.

 

TROPHEE F3 CLASSIC / COURSE 2

 

Le top 5 : 1.Gommendy (Ralt RT3), 2.Westerloppe (March 773), 3.Rouvier (Ralt RT3), 4.Ringstrom (March 753), 5.Martin (Martini MK39), etc.

En deux mots : Sans surprise, Tristan Gommendy se porte immédiatement en tête au départ de cette seconde course de F3 du week-end. Aussi impérial que la veille, le récent troisième des 24 heures du Mans prend ensuite le large, tandis qu’une sévère bataille s’engage derrière lui. Profitant d’un tête-à-queue de Simon Jackson dès la fin du premier tour, le Danois Tom Olsen, puis son compatriote Michael Ringstrom se succèdent à la seconde place. Puis c’est au tour du jeune français William Westerloppe de s’en emparer définitivement à mi-course. Autre quasi débutant en F3 Classic, Frédéric Rouvier vient compléter le podium après avoir pris l’ascendant sur Michael Ringstrom en fin de course. Deuxième la veille, Lionel Robert (Martini MK42) n’a pas effectué plus d’un tour, victime de soucis moteur.

 

INTERNATIONAL HISTORIC F2 / COURSE 2

 

Le top 5 : 1.Gibson (Chevron B42), 2.Genecand (March 77B), 3.Forward (March 782), 4.Rossi (March 712), 5.Simac (March 712M), etc.

En deux mots : Vainqueur de la première course de F2, Daniel Gibson (Chevron B42) repart sur le même rythme que la veille dès le départ. Gislain Genecand (March 77B) ne l’entend toutefois pas de cette manière et le déloge de la position de tête dès le troisième tour. L’affaire semble entendue jusqu’au dernier tour, dans lequel le pilote anglais parvient à récupérer son bien in-extremis et réalise ainsi le doublé. A distance des deux hommes, Dean Forward (March 782) prend à nouveau le chemin du podium, tandis que l’Italien Manfredo Rossi hisse la première F2 à moteur 1600 au quatrième rang

 

FORMULA FORD HISTORIC 50th ANNIVERSARY / COURSE 1

 

Le top 5 : 1.Girardet (Crosslé 25F), 3.Genecand (Crosslé 30F), 3.Belle (Lola T540E), 4.Vaglio-Giors (Lola T540E), 5.Faggionato (Lola T540E), etc.

En deux mots : François Belle (Lola T540E), le vainqueur du samedi, victime du tumulte du premier tour, le Suisse Alain Girardet (Crosslé 25F) dégaine le premier, suivi comme son ombre par son compatriote Gislain Genecand (Crosslé 30F). Celui-ci le relaie en tête dès le tour suivant, puis un duel serré s’engage entre les deux hommes. Il trouve son issue dans le dernier tour, où Gislain Genecand, parti à la faute, abandonne la victoire à son adversaire. Bien remonté et auteur du meilleur temps en course, François Belle achève son week-end sur le podium.

 

TOUTES LES INFOS SUR LE GP DE FRANCE HISTORIQUE : www.gpfh.fr

LES RESULTATS DES COURSES : www.its-results.com

 
 
Grand Prix de France Historique  

TOUTES LES INFOS SUR LE GP DE FRANCE HISTORIQUE : www.gpfh.fr

 

LE LIVE ET LES RESULTATS DES COURSES : www.its-results.com

 
Grand Prix de France Historique
Pour être définitivement retiré de nos listes de diffusion, cliquez ici.